Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 12:14

L'objectif de la Banque Africaine de Développement (BAD) est d'assurer le développemnt, le progrès économique et social des pays africains par le financement direct des projets et les programmes de développement, l'assistance technique nécessaire et la mobilisation des ressources additionnelles. En mai 1998, le Conseil des Gouverneurs a autorisé la Cinquièrme augmentation générale du capital (AGV-V), portant le capital de la Banque à 21,87 milliards d'UC (287 000 actons), soit 29,98 milliards de dollars US ; représentant 35 % d'augmentation de capital. Actuellement le capital actions de la BAD est détenu à 40 % par les pays non régionaux (24) dont 17 sont membres de l'OCDE et à 60 % par les pays régionaux (53). http://www.afdb.org/fr/home/Le Camroun détient à ce jour 23 178 actions représentant 1,034 de pouvoir de vote. Seuls les pays Membres Régionaux (PMR) à revenus intermédiaires et ayant un PNB par habitant à 900 $US peuvent en bénéficier d'un pourtefeuille de la BAD. Pour cette raison donc, le Cameroun n'est plus éligible au guichet de la BAD.
le Portefeuille de la BAD au Cameroun (2008-2009-2010) est de 120,7 millions d'uc soit environ 92 milliards FCFA, contre 105,8 millions d'UC précédemment et 59,62 millions d'UC dans les années antérieurs. Cette alloction est en nette augmentation à la suite de l'amélioration de la performance de l'économlie camerounaise en générale et du portefeuille des projets en particulier.
Les priorités opérationnelles centrale du portefeuille de la BAD au Camemroun concerne les infrastructure (Energie, Transport, Eau et assainissement, Technologie de  l'information et la Communication) ; la Gouvernance (appui aux réformes, appui budgétaire, renforcement des capacités) ; l'Intégration régionale ; le Développement du secteur privé. Sur cette base, la répartition sectorielle (en volume) des ressources du Portefeuille de la BaD au Cameroun se presente comme suit : Infrastructure : 62 % ; Multi secteur et Gouvernance rural : 13 % ; Développement humain : 5 %.
la situation du Portefeuille actif qui compte 14 Projets approuvés (y compris les projets à caractère régional et para public) pour un montant total 394,49 milliards de FCFA en ressources BAD (CNIC) ; 329,19 millions d'UC soit environ 230,4 milliards de FCFA en ressources FAD/prêts et 33,18 milions d'UC soit environ 23,2 milliards de FCFA en ressources FAD/dons.
Le Taux de décaissement est passsé de 12 % en mai 2008 à 40 % en avril 2009 avcec une projection de 60 % en fin 2009 avec le démarrage des travaux sur le tronçon Nandéké-Mbéré (Garoua-Boulaï-Nganoundéré) et les travaux d'infrastructures des autres projets (PARETFOP, RUMPI, GRASSFIELD, etc.)

Par ailleurs, la mise en place effective de toute l'équipe du Bureau régionale aved des pouvoirs renforcés, la mise en application d'un guide simplifié de gestion des projets en 2009 élaboré conjointement avec le Gouvernement et la systématisation des commissions spécialisés des marchés des projets fiancés par la BAD ainsi que le renforcemnt du suivi conjoint MINEPAT (DCET), Bureau régional et CAA contribueront à l'Améliortion de la performance du portefeuille avec la BAD.

                                
La BAD et le Botswana signent un accord de prêt de 1,5 milliard USD © AFP
Angola: Projet de développement des pêches artisanales
Education : promouvoir l’activité intellectuelle

La revue à mi-parcours de la stratégie d'invention de la Banque au Cameroun pour la période 2005-2009 a été approuvée le 27 février 2008 par le Conseil d'Admiistration de la Banque. Elle servira d'outil de  programmaton des activités de la Banque et de suivi de leur impact pour la période (2008-2009) des deux premières années du FAD XI. Elle vise la réalisation des Objectifs de Développement du Millénaire (ODM) au Cameroun en ciblant deux piliers : Promouvoir la bonne gouvernance pour assurer une gestion transparente des ressources publiques et améliorer a responsabilisation administrative dans les services de l'Etat ; Contribuer à l'amélioration des infrastructures en vue de lutter contra pauvreté.

Cette stratégie qui a commencé à êre financée dans le cadre du FAD X avec une allocation indicative d'un montant de 105,8 millions d'UC soit environ 85 milliards de FCFA se pour suivfra dans le cadre du FAD XI dont l'enveloppe est de 126,5 millions d'UC à laquelle il faudra ajouter les financement régionaux et du secteur privé.
La revue à mi parcours de cette stratégie a permis de relever que des progrès ont été réalisés de manière générale avec une hausse du taux de décaissement, même si le niveau d'exécution demeure faible pour certains projets. Ce ui a permis au Cameroun de bénéficier d'une augmentation de 3,85 millions d'UC soit environ 2,7 milliards de FCFA, sur l'allocation pays qui est passée de 126,5 à 130,7 millions d'UC au titre du FAD XI en 2009.
Les perspectives du portefeuille BAD -CAmeroun seront dont passées en revue du 8 au 19 juin 2009 à Yaoundé au Cameroun de cette allocation de 130,7 millions d'UC soit environ 91 Milliards de FCFA au titre du FAD XI (2008-2010), 70 millions d'UC ont été déjà engagés pour financer le Projet Multinational de route Camroun-Nigeria (30millions d'UC) et le Projet d'Alimentaztion en Eau Potable et Assainissement en milieu sémi-urbain (40 millions d'UC).
Le sole de cette allocation qui est de 60,7 millions d'UC servira à financer d'ici la fin de l'année 2010 les opérations suivantes : Projet multinational de route Cameroun-Congo (Oueso-Sangmélima, 200 millions d'UC ; il reste ententdu que 40 millions proviendront des fonds régionaux) ; Le programme d'électrification rural (25,85 millions d'UC) ; le projet d'Adducton d'Eau Potable et Assainissement en milieu rural (3,85 milions d'UC) ; Le projet de modernisation du cadastre (7 millions d'UC) ; L'étude de la route Efok-Ntui-Yoko-Tibati-Ngaoudéré (3,7 millions d'UC) ; L'étude des lignes ld'interconnexion Mvenvelé'e (0,3 millions d'UC).
La Banque Africaine de Développement conjointement avec la Banque,Mondiale envisasge de préparer une nouvelle stratégie d'intervention au Cameroun pour la période 2010-2014 en se fondant sur le document de vision 2035 pour le Cameroun et les reflexions en cours sur le document de stratégie pour la croissance et l'emploi (DSCE) eu cour de ce mois et dans les prochains jours. La Banque se propose de continuer d'appuyer le Cameroun sur les deux piliers à savoir les infrastrutures et la gouvernance. Certes, cette approche permettrait au Cameroun de dégager au titre du FAD XII des fonds FAD pour réaliser de projets dans les domaines des routes et d'électricité objet de études en cours. La gouvernacne devra se limiter beaucoup plus sous forme d'appui budgétaire pour financer d'importants projets connexes en marge de ces infrastructures dans les domaines de la modernisation de l'agriculture et du développemnt social. il s'agira d'envisager la création le long des routes, des barrages, des zones à électrifier, etc.. des exploitaions agricoles modernes et autres activités génératrices de revenus.
Cependant les pouvoirs devront être délégués de manière effective au Bureau Régional pour améliorer les délais de non objection, et le Gouvernement devra poursuivre la réduction des délais de mise en viguer des Accords de prêt et respecterr et accélérer la mise en oeuvrfe des plans de passation de marchés dans l'optique de permettre à notre pays de bénéficier davantage des fonds additionnels en 2010. Les détaitls sur les projets se trouvent sur la Situations de projets actifs et les actions à mener pour améliorer la mise en oeuvre des projets sur la matrice de recommendations à l'issue de la fin de la revue du portefuille BaD CAmeroun le 19 juin 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires