Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 17:12

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique S.E BIDOUNG MKPATT a procédé le 11 juin 2013 à l’ouverture solennelle à l’école polytechnique de Yaoundé de l’ ATELIER REGIONAL DES PAYS DE LA CEEAC ORGANISE PAR LE BUREAU REGIONAL DE L'UNESCO DE YAOUNDE sous le thème : « EVALUATION DES BESOINS ET D'ELABORATION D'UN PLAN DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES STRUCTURES D'ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES EN INSERTON SOCIO-ECONOMIQUE DES TIC dans les pays de la CEEAC ».  Les experts pays et participants invités à cet atelier viennent d'Angola, du Burundi, du Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, de la République Démocratique du Congo, de Sao tomé et Principe, du Tchad et du Cameroun, pour partager leurs expériences en matière d'insertion socio-économique des jeunes. Quant aux institutions nationales pays et partenaires techniques et financier du secteur de l'emploi en général et plus spécifiquement de celui des jeunes des dix pays membres de la CEEAC, ils définiront de manière consensuelle et participative sur la base d'une évaluation des besoins et d'un plan de renforcement des capacités des structures d'accompagnement des jeunes en insertion socio-économique à partir des TIC. Ils ont pour objectif spécifique au cours des travaux et pendant trois jours, l'élaboration d'un plan de sensibilisation et d'appui à la mise sur pied des conseils nationaux des jeunes dans les pays qui n'en disposent pas, d'identifier et évaluer les besoins de renforcement des capacités des structures d'accompagnement des jeunes en insertion socio-économique à partir des TIC et d'évaluer un plan de renforcement des capacités des structures d'accompagnement des jeunes en insertion socio-économique à partir des TIC. Enfin élaborer une feuille de route en vue de la finalisation du rapport d'évaluation et du plan de renforcement des capacités des structures en charge de l'insertion des jeunes et des conseils nationaux de la jeunesse.
Il s'agit donc pour l'UNESCO et de ses partenaires de susciter un foisonnement d'idées qui permettra aux pays de la sous région CEEAC, de faire un pas dans la modernité et trouver un échos favorable dans un monde globalisé où éduquer et former une population spécifique et assurer son insertion dans la société à travers des emplois décents et stables nécessitent des types d'éducation et des contenus appropriés capables de former et de faire participer pleinement les jeunes au développement de leurs pays. Il s'agit de favoriser une appropriation par les jeunes, par les intuitions et les structures d'encadrement des jeunes les nouveaux outils d'information et de communication que sont les TIC.
Dans son allocution de circonstance le Représentant Résident de l'Unesco à Yaoundé Mr Benoît Sossou a fait le constat suivant : " Notre continent connaît ces dernières décennies, une importante croissance de sa population jeune, estimée selon les Nations Unies, à plus de 60%. Cette croissance démographique contraste malheureusement avec les moyens dont disposent nos Etats pour répondre aux préoccupations de cette franche de la population au rang desquelles se trouvent l'éducation, la santé, l'habitat, l'emploi entre autres".
A sa suite le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique S.E Mr BIDOUG MPATT dans son discours d'ouverture a relevé l'importance de cet atelier en général et l'importance des technologies de l'information et de la communication en particulier, qui se présentent aujourd'hui comme un secteur porteur et un gisement d'emploi pour les jeunes. Selon le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique "les technologies de l'information et de la communication sont devenues en peu de temps un pilier des sociétés modernes. Aujourd'hui de nombreux pays considèrent la compréhension de ces technologies et la maitrise de leurs principaux concepts et savoir-faire comme partie intégrante de l'éducation et de la formation". Avant de préciser qu"'il est dans les missions de l'UNESCO de faire en sorte que tous les pays quel que soit leur niveau de développement, aient accès aux meilleurs ressources éducatives et de formation, afin de préparer les jeunes à jouer leur rôle dans la société moderne et à participer pleinement non seulement à une société de savoir, mais également au développement et à la production des richesses. Selon le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique LUNESCO doit continuer à conseiller les gouvernements nationaux sur les usages des technologies pour l'enseignement, la formation et en particulier, sur l'équilibre optimal, compte tenu des contextes locaux, entre TIC et technologies plus anciennes, aider les pays à développer les logiciels et matériels adaptés à leur culture nationale et régionales.... des composantes clés de la stratégie de l'UNESCO pour atteindre les objectifs de l'éducation pour tous".
Après cet Atelier des restitutions nationaux pour opérationnaliser le plan de sensibilisation et d'appui à la mise sur pied des conseils nationaux de jeunes, dans les pays qui n'en disposent pas , du rapport d'évaluation des besoins en renforcement des capacités des structures en charge de l'insertion des jeunes et des conseils nationaux, le plan de renforcement des capacités des jeunes en insertion socio-économique des jeunes à partir des TIC de manière consensuelle et participative et enfin la feuille de route pour la finalisation du rapport d'évaluation et du plan de renforcement des capacités des structures en charge de l'insertion des jeunes et des conseils nationaux aux niveaux locales "afin qu'on arrive à des résultats tangibles " a confié le Représentant Résident de l'UNESCO à Yaoundé Mr Benoît Sossou à la Presse.

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires