Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 16:54

graphic_1FR.gifieti-copie-1.gif

Le rapport de conciliation le Cameroun est en train de préparer est un élément critique de la réussite de la prochaine validation. Après les résultats mitigés de la première validation, le Cameroun n’a plus le droit à l’erreur.  En clair, au terme de la prochaine validation, soit le Cameroun est déclaré pays conforme soit il est purement et simplement radié de la liste des pays graphic_2FR.gifieti1.gifmettant en œuvre l’ITIE.

Le conciliateur, le cabinet MOORE STEPHENS, a déployé tous les efforts jusqu’ici pour accompagner le Cameroun dans son souci d’enraciner l’esprit ITIE dans la préparation et la publication de ses rapports de conciliation. Le sérieux et le professionnalisme de ce cabinet se sont manifestés tout au long de la précédente conciliation, ce qui  a amené le gouvernement Camerounais à lui renouveler sa confiance pour la conciliation de l’exercice 2011

A quelques semaines du démarrage de sa seconde validation, le Cameroun a besoin de la mobilisation de tous les acteurs de la mise en œuvre de l’ITIE pour réussir cette importante mission et atteindre le statut de pays conforme.

Compte tenu des enjeux à court terme de la mise en œuvre de l’Initiative, le Secrétaire Général du Ministère de finance représentant le Ministre empêché a présidé la cérémonie d'ouverture  de l'ATELIER DE FORMATION DES POINTS FOCAUX DES ADMINISTRATIONS ET DES ENTREPRISES EXTRACTIVES SUR LE REMPLISSAGE DES FORMATS DE DECLARATION DANS LE CADRE DE LA CONCILIATION ITIE POUR L’EXERCICE 2013 au Djeuga Hôtel de Yaoundé  ce Jeudi 13 Juin 2013.

 Il s’agit en réalité de la préparation et de la production du sixième rapport de conciliation du Cameroun depuis son adhésion à l’ITIE en 2005. La rencontre de ce jour est organisée essentiellement à l’intention des personnes appelées à remplir, signer voire auditer les formulaires de déclaration des entités du périmètre de la conciliation.  Elle vise à les doter des outils nécessaires pour mener à bien leurs tâches respectives. Le bon remplissage de ces formulaires est en effet une condition sine qua none pour une conciliation de qualité. A cet effet l'atelier de formation sur l'utilisation de formulaire relatif à la conciliation dudit exercice, connaît une participation massive des hauts responsables des administrations et des entreprises extractives impliquées dans le processus de conciliation des données de l’exercice 2011 ainsi que celle des points focaux désignés à cet effet.

Cette  formation au remplissage des formulaires de déclaration des données de la conciliation, se tient pour  la réussite de la mise en œuvre de l’Initiative par le Cameroun, qui dépend fortement de l’implication de toutes les parties prenantes à tous les stades de ce processus. L’étape qui  interpelle le Cameroun aujourd’hui est celle de la conciliation des chiffres et des volumes au titre de l’exercice 2011.

Le Rapport IETI permet  une vérification  et une réconciliation indépendante  des taxes et des impôts perçus.. Le Cameroun s'est engagé à publier le rapport de conciliation de l'exercice 2011 à la fin du Mois de Juillet 2013. Les entreprises publient les paiements qu'elles effectuent et les gouvernements publient les revenus qu'elles perçoivent dans un rapport IETI. Un groupe multipartite composé de représentant du  gouvernement, des entreprises et de la société civile supervise.

Les entreprises d’exploitation pétrolière ont répondu présent à l'appel  et toujours fait preuve d'engagement depuis le commencement de l’implémentation de l’ITIE au Cameroun.  Les entreprises du secteur minier n’ont  pas été  en  reste afin de permettre au Comité de réussir la conciliation de l’exercice 2011.

le  Cameroun se doit de  produire un rapport de conciliation 2011 d’une qualité au moins égale à celle des rapports des exercices 2009 et 2010, car selon le secrétaire générale du Ministère des finance « Des exigences sont également attendues en ce qui concerne la fiabilité des déclarations.  En effet, après avoir été signées par les plus hauts responsables de chaque structure, ces déclarations devront être auditées conformément aux Règles de l’ITIE ». Ainsi toutes les entités publiques et les entreprises extractives du périmètre de la conciliation  devront notamment transmettre leurs déclarations au conciliateur dans les formes et les délais qui leur seront communiqués, accompagnées des pièces justificatives nécessaires.  

Les parties prenantes à la conciliation de l’exercice 2011 devront appliquer les méthodes présentées et respecter les conseils prodigués par le conciliateur au cours de cet atelier, afin de garantir tout à la fois le strict respect des délais et la bonne qualité du prochain rapport de conciliation.

Le Cameroun devra respecter la date butoir du 13 août 2013 pour la finalisation de sa seconde validation. .

graphic_1FR.gifieti.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires