Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 21:22

Article conjoint

De M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et M. Jean Ping, président de la Commission de l'Union africaine

Les événements survenus récemment en Afrique du Nord, et les répercussions qu'ils ont eues dans l'ensemble de la région, ont une nouvelle fois mis en lumière combien nos deux continents sont proches.

Les changements en cours sont encourageants, mais ils comportent aussi une large part de défis: pour nos partenaires, qui ont commencé à édifier des sociétés véritablement démocratiques, et pour la communauté internationale, qui doit répondre à leurs aspirations de réformes politiques et de justice sociale.

Ces bouleversements offrent également de formidables possibilités d'approfondir notre partenariat UE-Afrique. Ils témoignent que la démocratie, les droits de l'homme, l’État de droit et le développement solidaire sont cruciaux pour qu'un État fonctionne de manière viable et dans l'intérêt de son peuple. Ils démontrent également à quel point la stratégie commune entre l'Union africaine et l'Union européenne est vitale. Les objectifs stratégiques de notre partenariat sont clairs: nous devons régler ensembles nos défis communs, de la sécurité énergétique et des changements climatiques en passant par la sécurité alimentaire et les migrations. Cela permettra d'augmenter les possibilités d'échanges commerciaux, d'investissement et de croissance solidaire. Et nous faisons en sorte que nos citoyens puissent jouer un rôle plus actif dans leur société.

Nous avons déjà bien avancé sur ces objectifs, et le fait que l'Afrique aille de l'avant sur tant de fronts devrait encore galvaniser nos efforts. Notre action s'inscrit en effet dans un contexte très prometteur: une prévision de 5 % de croissance pour l'Afrique cette année et un commerce en rapide expansion, l'émergence d'une classe moyenne d'entrepreneurs compétents et de créateurs de richesse, et un ambitieux calendrier d'intégration régionale et continentale qui prend forme.

Les énergies vertes constituent un parfait exemple des situations mutuellement bénéfiques que nous sommes en mesure de créer ensemble. Elles sont porteuses d'immenses possibilités d'échanges et d'investissement, et démontrent les résultats concrets que la coopération entre l'Afrique et l'Europe produit pour nos citoyens. La conférence organisée à Durban en novembre prochain nous donnera une occasion supplémentaire de promouvoir nos positions communes sur les changements climatiques.

Les ressources énergétiques et les infrastructures sont deux pôles sur lesquels l'UE veut promouvoir une croissance solidaire et durable pour l'Afrique; ils représentent aussi deux domaines clés susceptibles de contribuer considérablement à l'intégration panafricaine.

Par ailleurs, la production agricole, la sécurité alimentaire et les niveaux nutritionnels des populations rurales pauvres de nombreux pays africains représentent des défis grandissants, qui, à leur tour, affectent la politique alimentaire et nécessitent la prise de mesures pour maintenir la stabilité des prix des produits de base. Nous devons trouver des solutions environnementales et sociales qui assurent un équilibre entre les besoins nutritionnels et les impératifs de sécurité liés aux ressources énergétiques et aux denrées alimentaires sur le long terme.

Il est évident qu'aucune croissance économique en Afrique ne sera durable ni solidaire tant que les fondements politiques sur lesquels repose toute société démocratique ne seront pas en place. Sans eux, le peuple ne peut réaliser tout son potentiel, se sentir membre de la société et partager la prospérité de son pays. C'est pourquoi les changements qui secouent l'Afrique aujourd'hui sont si importants. Ils nous rappellent qu'il y a trop de lieux où les individus sont privés de la chance de prendre leur vie en main, de participer à la prise de décisions et de contribuer à la stabilité économique de leur pays. Le nombre particulièrement élevé de jeunes gens appelant au changement devrait nous rappeler que l'émancipation de la jeunesse est fondamentale pour construire un avenir meilleur.

La démocratie participative consiste à construire des ponts, à l'intérieur des États et entre eux, mais plus particulièrement entre les gens. Dans notre monde connecté, les contacts entre les individus sont essentiels pour forger des liens solides entre entrepreneurs, universitaires, étudiants et artistes, afin de dépasser les perceptions obsolètes. C'est à la fois vital et évident: pour la démocratie et le développement, c'est l'humain qui prime.

Nous avons de nombreuses raisons d'être optimistes quant aux perspectives de l'Afrique et au partenariat entre l'Afrique et l'Europe. Notre stratégie commune et nos deux Commissions nous guideront dans ce voyage que nous entreprenons ensemble. Ce ne sera pas toujours un fleuve tranquille, mais le simple fait que nous suivions le même cap ne peut être que favorable. Favorable aux Africains et à leur développement, favorable aux Européens et à leur sécurité, favorable aux partenariats entre l'Afrique et l'Europe, et, enfin, favorable à notre monde interconnecté dans son ensemble.

Jean Ping                                                                     Jose Manuel Barroso

Président de la Commission Africaine             Président de la Commission Européenne

 

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires