Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 13:42

 

Les principaux acteurs des médias communautaires et les experts du monde de la communication vont échanger sur les 7 principales préoccupations et pouvoir redéfinir de nouveaux contenus propices au développement de ces radios. Le rapport sur l’évaluation menée de février à juillet 2009 constituera la base de données. Il donne un état des lieux sur les équipements, le fonctionnement, le financement et la formation au niveau de ces structures. Il a été conduit par l’Unesco et le Mincom, avec l’appui du Pnud. « On a la dedans, des repères saisissants sur les mesures à prendre pour garantir la renaissance ou la survie des radios communautaires, compte tenu de la précarité et des nombreuses difficultés de fonctionnement auxquels elles sont globalement confrontées », précise le représentant résident de l’Unesco, Benoît Sossou. Cette rencontre a comme autre objectif, de tabler sur un plan de développement axé sur la recherche des partenariats, la mise en place des réseaux et l’utilisation des langues locales. A la sortie donc de ces travaux jeudi prochain, les différentes parties espèrent avoir un concept de radio communautaire bien défini, un statut juridique et des cahiers des charges bien élaborés. Devraient également être bien redéfinis, les attributions des comités de gestion qui sont censés être des organes de contrôle auprès de ces radios. Surtout que le Document stratégique de la croissance et de l’emploi du Cameroun, prévoit de mettre en place cent radios communautaires d’ici 2020. Ce Forum qui est organisé par l’Unesco, le ministère de l’Economie du plan et de l’aménagement du territoire et celui de la Communication. Les travaux qui sont organisés en ateliers s’étendent sur quatre jours, au monastère des Bénédictins du Mont Fébé. Près de trente chefs de station ou représentants participent à cette rencontre. Ainsi que des présidents des comités de gestion. Les travaux se sont ouverts sur les allocutions, du représentant régional de l’Unesco, le représentant résident Pnud coordonnateur du SNU, le secrétaire général du Minepat, et enfin Le ministre de la communication a déclaré les travaux ouvertsLes Nations Unies saisissent donc toute l’importance des Radios Communautaires dans la vie quotidienne des communautés. En sa qualité de partenaire privilégié pour l’aide aux populations les plus vulnérables qui constituent par ailleurs les cibles des Radios Communautaires, les Nations Unies demeurent plus que jamais engagées à soutenir la réforme souhaitée pour ces Radios Communautaires pour leur apporter les innovations nécessaires à leur bon fonctionnement, et favoriser ainsi leur expansion vers d’autres communautés du pays qui en sont encore dépourvues. les Agences des Nations Unies interviennent au Cameroun selon leurs mandats respectifs tout en recherchant la complémentarité et l’intégration des actions qui sont la base de l’efficacité et de la durabilité des services rendus aux populations qui sont dans le besoin. A cet égard, le souci de complémentarité que je viens d’évoquer a conduit d’autres Agences soeurs de l’UNESCO à initier conjointement, dans le cadre de la mise en oeuvre du programme commun UNDAF 2008-2012, quelques actions visant à développer les Radios Communautaires au Cameroun. Je citerai quelques exemples : l’ONUSIDA, de concert avec l’OMS et l’UNICEF, appuie la programmation des Radios Communautaires en langues locales sur le sujet complexe de la prévention et du traitement du VIH/SIDA. Je citerai aussi le PNUD qui planifie l’implantation d’un certain nombre de Radios Communautaires pour la période 2008-2012 en appui au Gouvernement. En effet, la Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) prévoit la mise en oeuvre d’une centaine de Radios Communautaires au Cameroun pour les 10 prochaines années. Depuis 2 ans, le partenariat entre l’UNESCO et le PNUD se renforce toujours un peu plus. Le PNUD a financé en 2009, une étude menéepar l’UNESCO en vue d’évaluer les Radios Communautaires au Cameroun afin de préparer le forum d’aujourd’hui. Les résultats du Forum constitueront assurément pour nous un repère essentiel pour améliorer notre stratégie dans ce sens. En mai 2010, le Ministère de la Communication et l’UNESCO ont signé un accord pour le Centre Multimédia Communautaire (CMC) à Bakassi en présence du Coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Centre Multimédia Communautaire que cofinance le PNUD. Le PNUD envisage par ailleurs la création de CMC dans les deux sites qui sont couverts par le programme conjoint du Système des Nations Unies "Villages du Millénaire" ; ces CMC seront installés d’une part à Meyomessi au Sud du Cameroun et d’autre part, dans la Commune Rurale de Maroua 1er à l’Extrême-Nord du Cameroun. Dans le cadre du Projet Pilote d’Appui au Développement Local durable en Zone Forestière, le PNUD se propose d’appuyer la mise en oeuvre de deux radios communautaires respectivement à TETE et à KENZU. Enfin, l’inauguration prévue en juin 2011 de la Radio Communautaire de Garoua-Boulaï, une initiative de l’Association pour la Promotion de la Radio Communautaire de Garoua-Boulaï, sera possible grâce aux soutiens du HCR, du PAM, du PNUD, de l’UNESCO, de l’UNFPA et de l’UNICEF ; ceci traduit un bel exemple de coopération inter-agences des Nations Unies au Cameroun.

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires