Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 17:48

Une fois la gestion des l'afflux d'élèves réglée, il fallait prévoir les ressources nécessairees à l'amélioration qualitative de l'enseignemetn et à la satisfaction des besions des élèves les plus pauvres, de ceux  qui vivent dans régions  rurales éloignées et des enfants handicapés. la situation des jeunes filles devrait faire l'objet d'un examen particulier, celles-ci se heurtant à d'innombrables problèmes pour fréquenter l'école, notamment dans les cultures qui tentent à minimiser leur rôle. Des installations sanitaires réaménagés et de meilleurs conditions de sécurité devraient faciliter leur présence à l'école. Aussi l'élimination des droits scolaires et l'afflux de nouveaux élèves devraient inciter les gouvernements et les donateurs à innover et à améliorer tous les aspects de l'enseignement primaire car il ne fait pas voir la suppression des droits scolaires commeun problème mais comme une chance.
Une planification minutieuse, un financement adéquat et un ferme engagemetn politique devraient permettre à l'Afriqiue de scolariser tous ses enfants. D'abord la suppression des drotis de sclarité est un préalable à l'arrivée massive d'enfants pauvres dans les écoles, à condition qu'elle reçoive un vaste soutien populaire et s'accompagne d'une planification et de réformes judicieuses ainsi que d'un financement approprié.
la traditionnelle rencontre de concertation des responsables des services centraux et déconcentrés du ministère de l'Education de Base axée sur l'évaluation à mi-parcours de l'année scolaire 2010-2011 et la préparation des examens 2011 a permis à la communauté éducative dans son ensemble de s'imprégner de la stratégie nationale de lutte contre la corruption dans le système éducatif, de faire le point sur l'introduction de l'enseignemetn relatif aux droits de l'homme dans le cycle de l'enseignement primaire, de faire le point sur le transfert des compétences et des ressources financières mises à disposition par ledit département ministériel, dans le cadre de la décentralisation ; et d'évaluer enfin le niveau de couverture des programmes de l'année scolaire 2010-2011 ainsi que l'atat des préparatifs des examens de la session 2011.
Tout au long de stavaux la communauté éducative présente a mis son expertise à contribution pour proposer de solutions pertinentes, susceptibles de garantir une organisation sans faille des examens et concours programmés cette année. en ayant à l'esprit, en tant que professionnels de l'éducation, qu'il sont des acteurs incontournables du système éducatif camerounais, les principaux artisans de l'action pédagogique et du succès des enfants qui leurs sont confiés.
C'est donc une mission qu'on reconnait volontier difficile, parfois ingrate, mais somme-toute exaltante, tant il est vrai qu'il est question d'éducation et de formation des jeunes enfants et de l'avenir d'un pays

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires