Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 14:36

 

Réaliser par Jérose ELOUNDOU dans la ville de yaoundé et ses environs "Au Nom de l'Amour" est la traduction en images et en son des préoccupations actuelles de la société camerounaise, face aux erreurs de la jeunesse et la pandémie du SIDA. Cette oeuvre cinématographique interpelle plus d'un congénère, au regard des maux qu'elle revèle. C'est dans le cadre de son appui au Gouvernement camerounais en matière de SRA, l'UNESCO, Bureau multi-pays de Yaoundé, a accueilli en 2005, la mise en oeuvre d'une partie du Projet d'Appui au Programme National de Santé de la Reproduction du Ministère de la Santé Publique (PASR) sur financement de la Banque Africaine de Développement (BAD). Le projet PASR vise à réduire la mortalité maternelle et infanto-juvénile dans les zones ciblées par le Projet. L'idéal étant de tendre vers l'amélioration de l'accessibilité à des services de santé de la reproduction de qualité et l'appui du Programme National de la Santé de la Reproduction. Une Production de l'UNESCO, il s'agit d'une jeune élève de Terminale, victime de calomnies au lycée et dans les quartieer où elle réside avec sa famille, à cause de sa grossesse précoce et sa contamination au VIH ; son mariage hypothéqué par toutes sortes de médisances,. Tel est le contexte dans lequel est bâti le scénario du film "Au nom de l'Amour". Ce court métrage éducatif produit par l'UNRSCO pour le compte du Ministère de la Santé publique, est une contribution significative à la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le virus de l'immunodificience humaine. A traves le Volet information, éducation et communication pour le changement de comportement dans le domaine de la Santé de la Reproduction des Adolescents (IEC/CCC/SRA/, l'UNESCO s'est depuis lors, investi dans le développement durable des comportements responsables auprès de la jeunesse. Ce film sera gratuitement distribué et diffusé sur les chaînes de télévision nationales, dans les centres culturels, les associations scolaires de jeunes tels que les Clubs Unesco et les Clubs Santé, ainsi que dans d'autres associations de jeunes extra-scolaires et en synergie avec les autrs volet du Projets PASR, le volet IEC/CCC/SRA exécuté par l'UNESCO.

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires