Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 13:44
.L’objectif principal de ce Plan National de Lutte contre les Déversements Accidentels d’Hydrocarbures (PNLDAH) est d’informer le processus de prise de décision et d’assurer un état de préparation, au niveau national, en prévention et en réaction à un déversement d’hydrocarbures qui pourrait se produire sur le territoire camerounais. Tout en étant complet et extrêmement détaillé, ce plan, fournissant, entre autres, une description détaillée du cadre légal international et national au sein desquels les actions de planification et d’intervention pour les déversements d’hydrocarbures doivent être conduites, ainsi qu’une description détaillée de l’environnement qui pourrait être exposé aux risques associés à de tels déversements, ce plan a été spécialement conçu afin que sa mise en exécution soit facile, pratique et immédiate. L’objectif de ce plan est, par conséquent, d’être à la fois une source d’information générale et un outil puissant afin de promouvoir un état de préparation au niveau national et la coordination et la mise en exécution de mesures d’intervention d’urgence lors d’un déversement accidentel d’hydrocarbures. Il est important de noter que le PNLDAH ne traite que de déversements d’hydrocarbures liquides (essence, gasoil, pétrole brut, etc.). Les déversements ou émissions atmosphériques provenant d’autres substances dangereuses (par ex. gaz toxiques) ne sont pas traités dans ce Le Plan National de lutte contre les Déversements Accidentels des Hyddrocarbures (PNLDAH) est un document de référence qui développe les techniques à utiliser et l'organisation de l'Etat pour l'intervention en milieu marin et terrestre, en cas de déversement d'hydrocarbures. Il est divisé en deux parties, dont l'un traite des pollutions par les hudrocarbures en milieu terrestre et l'autre de ces mêmes pollutions en milieu marin et côtier. Chacune de ces deux parties est subdivisée en trois chapitres : Stratégie, Plan opérationnel, Répertoire des données. La position géographique du Cameroun au fond du golfe de Guinée, point de convergence de plusieurs courants marins, augmente la vulnérabilité de nos côtes et de nos eaux territoriales, en cas de déversements d'hydrocarbures au large de ces eaux, ou dans celles des pays voisins. Or le long de ces côtes se développent notamment des zones de mangroves particulièrement fragiles du point de vue environnemental. L'organisation de l'Etat arrêtée pour animer le PNLDAH est centrée sur le Comité de Pilotage et de Suivi des Pipelines (SPSP), qui est en liaison permanente avec les administrations d'une part, et les opérateurs pétroliers d'autre part. Le CPSP comprend à cet effet : le secrétariat Permanent, le Comité de suivi et les Equipes d'intervention. Le Schéma organisationnel de l'intervention de l'Etat est identique en mer comme à terre, par souci de simplification. Toutefois, il convient de noter que la fonction de "Responsable incident sur site pour un déversement d'hydrocarbures onshore, est assurée par le corps national des Sapeurs pompiers, tandis que lorsque ce déversement survient en mer, c'est à la Marine nationale de la remplir. les Stratégies d'intervention sont développés dans le chapitre "Plan opérationnel" selon les divers scénarii de déversement d'hydrocarbures. Quant au choix des techniques d'intervention, il dépend de l'évaluation du bilan et des avantages nets sur l'environnement (Application du principe du NEBA) qu'induira leur application. Par ailleurs, le PNLDAH étant appelé à s'adapter à l'évolution de la cartographie des sources de risques de déversements accidentels d'hydrocarbures, aux techniques d'intervention, une procédure de validation des amendements a été établie et y est décrite. De même le PNLDAH indique les directives pour la tenue des registres de demandes d'indemnisation, pour la réparation des préjudices subis à la suite d'un déversement accidentel d'hydrocarbures. Le manuel d'éxécution, quant à elle facilite à consulter en situation de crise, et est destiné à servir de guide pratique aux personnes impliquées dans la lutte contre les déversements accidentels des hydrocarbures. Il existe essentiellement deux contextes au sein desquels le PNLDAH peut être utilisé. Le premier concerne le renforcement de capacités et l’accomplissement d’un état de préparation pour sa mise en exécution; le second concerne son utilisation dans le cas de déversements accidentels d’hydrocarbures – c’est-à-dire dans une situation d’urgence. 􀀇􀀃Comment utiliser le PNLDAH pour le renforcement de capacités et l’accomplissement d’un état de préparation: Au cours de sa phase initiale d’opérationnalisation, le PNLDAH devrait être utiliser pour attribuer rôles et responsabilités aux acteurs principaux décrits dans la structure organisationnelle du plan – c’est-à-dire les parties dont la tâche est la mise en exécution du plan, et celles qui seraient affectées par les directives contenues dans le plan (par exemple, les compagnies de pétrole opérant au Cameroun). Parallèlement à ce processus, et à travers les informations contenues dans le PNLDAH, les lignes de communication cruciales entre toutes les parties concernées devraient être établies et testées. Au cours de sa phase initiale d’opérationnalisation, le PNLDAH devrait également être utilisé pour entrer une compréhension collective des stratégies et des priorités de lutte contre les déversements d'hydrocarbures décrites dans le plan. Les deux sections du plan traitant de Stratégie et d’Opérationnalisation (Sections A et B) devraient être utilisées pour soutenir le renforcement des capacités de toutes les parties concernées à la mise en exécution du PNLDAH et accomplir un état de préparation à cet égard : Comment utiliser le PNLDAH dans le cas de déversements accidentels d’hydrocarbures:Comment utiliser le PNLDAH dans le cas de déversements accidentels d’hydrocarbures: Dans le cas de déversements accidentels d’hydrocarbures, les utilisateurs de ce plan doivent se référer immédiatement aux Plans Opérationnels contenus dans les Sections B de ce Plan. Dans le cas d’un déversement d’hydrocarbures dans le milieu marin et côtier, les utilisateurs se référeront au Plan Opérationnel (Section B) de la Section Milieu Marin et Côtier – c’est-à-dire les Pages Bleues. Dans le cas d’un déversement d’hydrocarbures dans le milieu terrestre, les utilisateurs se référeront au Plan Opérationnel (Section B) de la Section Terrestre – c’est-à-dire les Pages Vertes. La partie Introduction de chacun de ces Plans Opérationnels explique comment utiliser ces plans pour une intervention d’urgence de Niveau 1, Niveau 2 et Niveau 3 (incidents à petite et grande échelle). L’approche adoptée pour développer le PNLDAH a suivi la série de directives IPIECA concernant les différents aspects de planification et de lutte contre les déversements accidentels d’hydrocarbures; par exemple, Planification de Mesures d’Intervention d’Urgence, Bilan des Avantages Nets pour l’Environnement (NEBA, Net Environmental Benefit Analysis), ainsi que d’autres thèmes liés au sujet. En se basant sur ces fondations - considérées de manière générale comme la norme internationale en matière de planification et d’intervention en cas de déversements accidentels d’hydrocarbures – l’approche adoptée pour développer le PNLDAH se base également sur une compréhension profonde et détaillée des systèmes institutionnels et organisationnels du pays devant être pris en compte dans le plan, ainsi que sur le milieu naturel et socio-économique exposé aux risques de déversements accidentels d’hydrocarbures. Un processus de consultations avec un large spectre de parties, intéressées et affectées par le PNLDAH, a également considérablement orienté l’approche adoptée pour développer ce plan. A l’issue de ce processus de consultations, l’équipe du projet a pu obtenir une compréhension précise des sources de risques principales de déversements d’hydrocarbures au Cameroun, ce qui a permis la conduite d’une analyse solide se concentrant sur la caractérisation des risques (lieu, nature des produits pouvant être déversés, etc.), des impacts environnementaux et socio-économiques, ou conséquences, de déversements d’hydrocarbures. A cet égard, la réalisation de ce plan de lutte contre les déversements accidentels d’hydrocarbures, a été informée par plusieurs études spécialisées, décrivant, par exemple, les composantes socio-économiques et biophysiques de l’environnement exposé aux risques de déversements. Dans le case du milieu marin et côtier, cette analyse a également été soutenue par une étude de modélisation numérique, à travers laquelle les probabilités d’échouement de pétrole sur la surface de la mer et sur la côte sont quantifiées. Les différentes études spécialisées menées ont permis d’aboutir à une analyse de sensibilité environnementale, décrite dans ce plan, basée sur les attributs physiques, écologiques et socio-économiques de l’environnement, et à partir de laquelle des priorités pour mesures d’intervention en cas de déversements d’hydrocarbures, ont été établies. Le processus de consultations avec les différentes parties clés a également permis la formalisation d’une structure organisationnelle et de communication et, surtout, l’identification d’une Autorité Nationale Compétente (ANC) dont le rôle principal sera la mise en exécution du plan. Avec une compréhension à la fois des sources de risques principales de déversements d’hydrocarbures et de l’environnement exposé aux impacts de déversements accidentels, et l’existence d’une structure organisationnelle définie pour la mise en exécution du PNLDAH, le dernier aspect du développement de ce plan a consisté en la formulation de stratégies d’intervention, de nettoyage et de gestion des déchets appropriées à mettre en oeuvre au Cameroun.

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires