Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:22

Le Centre des ressources d’agroforesterie Riba à Kumbo s'est vu décerné le prestigieux « Equator Prize » au cours d’une cérémonie organisée dans le sillage de la toute récente Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies à New York, Aux Etats-Unis d’Amérique. Le leader du groupe, M. Kangong George, était invité à New York à l’occasion de la cérémonie officielle de remise des récompenses le 20 septembre 2010, dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations Unies et du Sommet d’évaluation du Millénaire. Le Centre des ressources d’agroforesterie comptait parmi les gagnants du Prix Equator de l’année en cours. Ce centre des ressources situé à quelque 120 km de Bamenda dans la Région montagneuse du Nord-Ouest du Cameroun constitue un produit de l’imagination créative de l’ICRAF (World Agroforestry Centre) qui a développé le concept de « centre des ressources ». Depuis 2003, des Scientifiques de l’ICRAF en assurent le suivi au quotidien.
De par l’ardeur au travail et l’intégration des technologies introduites par l’ICRAF, le nombre de paysans faisant dans la culture des plantes fixatrices d’azote dans la localité est passé de 208 à 360, les récoltes (mil et pomme de terre) ont enregistré un bond de 200 et 300 pourcent, et le nombre d’arbres plantés par ménage est passé de 10 à 120 en moyenne.
“Tout le mérite revient à l’équipe de l’ICRAF qui n’a eu de cesse de nous accompagner au fil des années (…) Ils nous ont formés sur les meilleures pratiques”, affirme George Kangong, le Coordinateur du centre.
 Le centre des ressources se consacre à la promotion d’une agriculture axée sur l’arbre et à la restauration de la fertilité du sol dans l'optique d'améliorer les revenus locaux, promouvoir l'égalité de sexes, et améliorer les pratiques agricoles. Un centre des ressources rural financé par la communauté tient des sessions de formation en agroforesterie, gestion des pépinières d’arbres, protection des bassins hydrographiques, et chaînes de ravitaillement des marchés pour semis d’arbres et produits agricoles.
Le Prix Equator est décerné tous les deux ans pour récompenser et célébrer des efforts communautaires significatifs dans la réduction de la pauvreté à travers la conservation de la biodiversité. Le prix constitue de ce fait une reconnaissance toute spéciale de l’initiative qui démontre au mieux l’utilisation du savoir traditionnel des populations locales, et de l’initiative qui démontre tout autant l’adaptation au changement climatique, axée sur l’écosystème.
L’Initiative Équateur est un partenariat qui rassemble les Nations Unies, la société civile, les entreprises, les gouvernements et les communautés pour contribuer à renforcer les capacités en conservation de la biodiversité  et de relever les efforts de terrain sous les tropiques visant la réduction de la pauvreté au travers de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité.
Conformément à l’objectif de mettre en valeur et promouvoir des partenariats innovateurs et couronnés de succès en matière de développement durable entre les collectivités locales, la société civile, le secteur privé et les gouvernements nationaux, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a entrepris l’Initiative Equateur en partenariat avec : le Gouvernement du Canada, le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI), Conservation International, la Convention sur la Diversité Biologique, la Fondation des Nations Unies, le Ministère Fédéral Allemand pour la coopération Economique et le Développement (BMZ), The Nature  Conservancy, l’Union mondiale pour la nature (IUCN), l’Université Fordham, Rare et Télévision Trust.
Au cœur du travail de l’Initiative Équateur se trouve une vérité toute simple : les richesses biologiques sont majoritairement concentrées dans les tropiques et les endroits les plus touchés par la pauvreté.
Par ailleurs, les communautés ayant montré à travers leurs initiatives, la voie vers la durabilité, en utilisant de manière créative les ressources biologiques pour leurs besoins en nourriture, médecine, abris et bien-être,  l’Initiative Équateur se fait le porte-parole de leurs efforts.
Avec pour objectifs majeurs de célébrer les succès, partager les meilleurs savoir-faire et façonner les politiques, l’Initiative Équateur soutient les efforts des communautés qui lient le développement économique durable et la génération de revenus à la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité.
Le Prix Equateur est donc décerné tous les deux ans pour récompenser les efforts remarquables des communautés qui visent à réduire la pauvreté à travers la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité.
Depuis l’initiation du Prix Equateur 2002, trois (03) Organisations Non-Gouvernementales  du Cameroun ont été finalistes.
La Cellule d'Appui à la Conservation et aux Initiatives de Développement Durable (CACID) a été primée en 2002 pour avoir réussi à mettre en œuvre un système de gestion durable des ressources naturelles dans la plaine inondable de Waza Logone.
En 2004, ce fut le tour de ITOH Community Graziers Common Initiative Group de recevoir le prix Equateur pour avoir mis en œuvre un programme visant à réduire les conflits entre agriculteurs et éleveurs en intégrant dans des plans de gestion des ressources des bénéfices pour la production animale et végétale. ITOH a aussi planté plus de 30.000 arbres de diverses espèces, y compris ceux utilisés à des fins médicinales, pour le bétail, et pour l'apiculture.
En 2010, après un long processus d'évaluation, le Comité Consultatif Technique de l'Initiative Equateur a sélectionné un sous-ensemble exceptionnel de 25 initiatives gagnantes, à partir d'un pool total de 270 nominations émanant de 66 nations.
Parmi ces finalistes figurait Riba Agroforestry Resource Center. Cette organisation, basée la région montagneuse du nord-ouest du Cameroun, se consacre à la promotion de l’agroforesterie et la domestication des espèces végétales de grande valeur, la restauration de la fertilité des sols, avec pour objectifs le relèvement des revenus locaux, la réduction des inégalités entre les sexes et l'amélioration des pratiques agricoles.
L’impact de l’action de Riba Agroforestry Resource Center sur la biodiversité est considérable. La réhabilitation des terres dégradées par l'agroforesterie a améliorée la couverture végétale ; l’adoption réussie de l'agriculture en association avec les arbres a conduit à la diversification du système d'exploitation agricole et au développement d'une approche d'éco-agriculture.
La vente de plants provenant des pépinières communautaires et du miel a généré des revenus pour la communauté locale;  les revenus générés ont été réinvestis dans des projets d'infrastructures communautaires, telles que les ponts, les routes, et les écoles entre autres ; tandis que la sécurité alimentaire a été améliorée par l’agroforesterie.
Nous tenons à saluer le partenariat qui a permis d’avoir ces résultats.  C’est le cas notamment avec les organisations nationales et internationales telles que ICRAF, Peace Corps, Heifer Project International, CIPCRE et CANADEL ; les administrations techniques comme le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, sans oublier le secteur privé.
Tandis que la communauté internationale travaille de concert pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et réduire les effets du changement climatique, il est critique que les réalités locales soient rattachées aux politiques nationales, régionales et internationales.
Le vœu cher de l’Initiative Equateur est qu’en plus de la reconnaissance au niveau mondial de leur travail, Riba Agroforestry Resource Center ait également, à travers cette consécration,  une opportunité d’influencer les politiques nationales en matière de développement durable.



.

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires