Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 16:18

Les INDH sont des maillons essentiels des systèmes nationaux de promotion et de protection des droits de l'homme qui permettent aux Etats de mettre en oeuvre leurs obligations internationales. Les INDH ont vocation à plaider en faveur de la ratification des instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l'homme, faire en sorte que les normes internationales et régionales qui ont été ratifiées soient entièrement intégrées dans la législation nationalel, et à veiller à leur application effective. Dans ce contexte, elles exercent une surveillance au niveau national, pour prévenir les abus, recevoir et examiner les plaintes et les requêtes du chef d'allégations de violation des droits de l'homme aux fins de parvenir à des mesures correctives si celles-ci sont fondées, et pour assurer le respect des droits des populations, sans aucune discrimination. Leur rôle est complémentaire de celi d'autres institutions comme les pouvoirs judiciaires et législatifs, les commissions parlementaires, et les organisations de la société civile.

Quelles soient privés, publiques ou parapubliques, les organisations visent des objectifs de performance liés à leur mandat institutionnel ou à leurs orientations stratégiques. Cette gestion axée sur les résultats exige des personnels compétents, dans les fonctions opérationnelles, managériales ou d'appui. Les organisationss doivent aussi conduire un changement croissant, dû à de profondes évolutions économiques, technologiques, organisationnelles ou culturelles, et renforcer leurs capacités d'intervention sur les champs qui sont les leurs.

Faisant suite à la première réunion des institutions nationales des droits de l'homme d'Afrique centrale à brazzaville, republique du Congo les 14 et 16 juin 2010 organisée par la commission de l'union Africaine, en étroite collaboration avec le Gouvernement de la République du Congo, et avec l'Appui technique de sa Commission nationale des Droits de l'homme, et s'inscrivant dans le cadre de la mise en oeuvre et du suivi des recommendantions de la troisième rencontre des institutions nationales africaines des droits de l'homme tenue du 8 au 10 novembre 2009 à Banjul en Gambie, invitant le commission de l'Union Africaine d'examiner la possibilité d'organiser sur une base biannuelle des réunions thématiques et/ ou régionales en faveur des INDH, et en vue de favoriser l'amélioration de leurs statuts et de la qualité de leurs  contributions à la promotion et à la protection des droits de l'homme dans le sous-région d'Afrique Centrale. Le Centre des droits de l'homme et  pour la démocratie .en Afrique centrale organise un séminaire atelier sur le thème appui au renforcement des statuts et capacités des institutions nationales des droits de l'homme en Afrique centrales à l'Hôtel Mont Fébé de Yaoundé du 27 juin au 29 juin 2011. le Centre a voulu faciliter l'organisation de de cet atelier qui sera suii d'un second atelier de formation pour les membrs et personnel des INDH et d'un troisième et  dernier atelier de renforcement des capacités sur les droits économiques, sociaux et culturels, afin de mettre les INDH d'Afrique centrale au même niveau que celui des autres sous-régions de l'Afrique suite à la série des recommendations qu'avaient redigées les participants à la rencontre de Brazzaville, notamment l'organisation en 2011 d'un cadre d'échanges pour les gouvernements, parlements et l'INDH, et la mise en place, comme en Afrique de l'Ouest, d'un Réseau des INDH d'Afrique centrale afin de favoriser les échanges d'informations, d'expériences et de bonnes pratiques.

En Effet si la quasi totalité des Etats d'Afrique centrale ont mis en place des institutions nationales constituée de type collégial ayant une compétence globale de promotion et de protection des droits de l'homme, cette sous-région se singularise par une faiblesse des INDH qui y existent, dans la mesure où seules les institutions du Cameroun et du Rwanda ont été accréditées au statut " A", tandis que celles du congo et du Tchad ont récemment reçu l'accréditation au statut "B". le Centre sous-régional pour les droits de l'homme et la Démocratie en Afrique Centrale à travers cet atelier sous-régional sur le thème Appui au renforcement des statuts et capacités des institutions nationales des droits de l'homme en Afrique Centrale sensibilisera les participants sur l'imporatnce des INDH indépendantes et efficaces en matière de promotion et de protection des droits de l'homme et de l'enracinement de la démocratie d'évaluer les conditions d'établissement, de fonctionnement et les missions conférées aux INDH d'Afrique centrale, de familirise les participants avec les principes de Paris et leur prise en compte dans l'établissement et le renforcement des statuts des INDH d'Afrique Centrale, de partager les expériences en matière d'accréditation des INDH auprès du comité international de coordination des INDH et de coopération avec les mécanismes régionaux et internationaux en matière de droits de l'homme, et enfin d'entamer les échanges pour la mise en place d'un réseaux des INDH d'Afrique Centrale.

Partager cet article

Repost 0
Published by NCHEKOUA TCHOUMBA Jean-robert
commenter cet article

commentaires